Gfi devient Inetum

Après 10 ans de croissance continue, le Groupe Gfi change de nom et d'identité afin de marquer son entrée dans une nouvelle ère. Son Président Directeur Général, Vincent Rouaix, affirme la maturité d'un Groupe reconnu en tant que pionnier et défieur sur son marché, et qui uniformise son identité au niveau mondial. A l'heure d'une ère post-transformation numérique, où le changement est constant et en mouvement permanent, Inetum s'affirmera comme un groupe de services d'IT qui aide ses clients à obtenir le meilleur flux digital.

Un nouveau nom et une nouvelle identité pour concrétiser l'ambition d'un Groupe à démontrer ce qu'est un groupe mondial et intégré : 27 000 talents dans 26 pays et des capacités significatives renforcées pour agir localement et au plus près de ses clients.

  • Au cours des 3 dernières années, le Groupe a plus que doublé sa taille et ses recettes, passant de  mille millions d'euros à 2,3 milles millions d'euros, grâce à une stratégie pro-active de fusions et d'acquisitions, associée à une forte croissance organique. (55 % de ses recettes sont générées hors de France.)
  • Étant un groupe intégré, aux activités géographiquement équilibrées, il parvient à proposer de larges offres et renforcées à ses clients.
  • Son réseau européen de FabLabs est en pleine expansion, et compte plus de 300 spécialistes en numérique.

Aujourd'hui, le groupe Gfi a dévoilé son nouveau nom : Inetum, Positive digital flow. Cette nouvelle identité représente le point culminant d'une stratégie de croissance continue, que son Président Directeur Général, Vincent Rouaix a menée au cours des 10 dernières années, grâce à une croissance organique et des acquisitions sucessives, avec, comme objectif, le développement du porte-feuille de solutions du Groupe et leurs implantations à l'échelle internationale. Sa plus récente acquisition, l'IECISA, en avril dernier, a permis au Groupe d'atteindre un chiffre d'affaire de 2,3 milles millions d'euros (pro forma) et de compter près de 27 000 collaborateurs dans le monde. Le Groupe est désormais présent dans 26 pays – en Europe, en Amérique Latine, aux États-Unis, en Afrique et dans le sud-est asiatique. Son nom entre en vigueur à compter de ce jour, et sera mis en place au sein de toutes les filiales du Groupe. 

Une nouvelle image qui intègre ce qu'est devenu le Groupe. Un nom qui affirme son ambition, l'esprit d'entreprise et de conquête. Un nom qui vient du mot latin “incrementum”, qui signifie croissance. Une expression graphique qui représente la combinaison de talents, formant une entité unique, et qui se termine en une flèche pixélisée, symbolisant le développement du Groupe, et pointant vers l'avenir.

Lors de la révélation de cette nouvelle identité, Vincent Rouaix a affirmé : Inaugurer ce nouveau nom est bien plus qu’un accomplissement, c’est un nouveau chapitre pour un groupe qui s’est radicalement transformé en 10 ans. Il doit nous permettre de nous affirmer comme challenger, un leader paneuropéen de référence sur le marché, d’accélérer notre croissance partout dans le monde grâce à notre positionnement d’expert du digital flow, et maximiser notre attractivité auprès de tous les talents, qui constituent un des piliers de notre réussite. En devenant Inetum, le Groupe affirme son ambition de devenir un moteur d’innovation et de co-réussite de nos clients.”

En tant que pionnier historique du secteur, le Groupe Gfi s'est développé en conservant cette culture audacieuse et entrepreneuriale de ses débuts. Le Groupe Gfi s'est développé en accompagnant les changements sociaux, économiques et technologiques et se prépare à présent à écrire un nouveau chapitre de son histoire.  

Un nouveau nom pour mieux incarner l’expertise d’un groupe qui a développé et diversifié son offre de solutions et sa présence à l’international, tout en répondant aux nouveaux enjeux des clients et de la société. Le monde des entreprises dans une ère de post-transformation digitale, où les besoins et les pratiques sont constamment réinventés et pour lesquels il n'existe pas encore de solutions. Dans ce monde en constante mutation, le défi des entreprises et des organisations est de s'adapter à un flux digital continu, lui ouvrant des perspectives économiques, de gestion et sociales. Pour Inetum, ce flux digital doit être utilisé pour répondre à la performance et à l'impact positif que les entreprises, les organisations et les institutions ont sur les femmes, les hommes et la société dans son ensemble. Les aider à tirer le meilleur parti du flux digital et faire de ce nouveau monde digital un monde de succès et d'engagement, telle est la mission d'Inetum.

Une mission basée sur une approche triple de proximité, d'automatisation-industrialisation-digitalisation et de solutions-innovations. 

Pour Inetum, cette nouvelle identité est également une opportunité pour renforcer son offre de solutions en réponse aux défis de ses clients. Le contexte actuel accélère les convulsions que nous constations dans tous les secteurs commerciaux. La force d'Inetum réside dans sa capacité à faire face à tous les défis, dans tous les secteurs, en créant une combinaison de compétences afin de répondre aux besoins spécifiques de chaque client. Ces solutions comprennent:  

  • Omnicommerce: dans un secteur déjà en crise, le confinement a encore plus accéléré les changements de comportement du consommateur, et a, en même temps, affaibli les players en retard dans leur transformation ; nous concevons des innovations pour permettre à nos clients de répondre de la meilleure façon aux attentes des consommateurs, et afin qu'elles se transforment rapidement, après revisitation de leur modèle, permettant ainsi une meilleure customisation, et créant de nouvelles expériences pour les consommateurs, etc.
  • Industria 4.0: souveraineté industrielle, localisation de la production et limite de l'impact sur le climat sont les principaux thèmes de la politique économique en France et en Europe ; l'Industrie 4.0 doit permettre aux fabricants de mieux répondre aux besoins des consommateurs et, en même temps, de produire plus rapidement et de limiter leur empreinte environnementale, en leur fournissant la clé de la rénovation industrielle que la société attend.
  • Cyber-sécurité : grâce à des pratiques de plus en plus numérisées, le télétravail se développe rapidement. La bataille économique s'intensifie et par conséquent, les organisations sont de plus en plus vulnérables aux attaques ; le renfort de leur protection ne peut fonctionner que si toutes les parties intéressées auront été informées sur ces questions vitales ;  
  • Smart Cities: la crise sanitaire a accéléré la transformation des environnements urbains et ruraux ; si la gestion des données constitue la clé d'une transformation réussie, pour orienter et adapter les villes, en anticipant les habitudes de leurs habitants, alors cette clé sera également celle des organisations à produire, analyser et comprendre ces données.   
  • Digital Banking & Insurance: le confinement a réduit les possibilités d'accéder aux agences bancaires ; ainsi la digitalisation a fait un bond en quelques mois, obligeant les players du secteur à récupérer leur retard accumulé ; alors que les fintechs ont créé de nouveaux modèles d'utilisation à la vitesse de la lumière, le défi d'autres players est à présent d'assumer leur leadership en innovant continuellement et en inventant les pratiques de l'avenir. 

A propos d'Inetum, Positive digital flow:

Inetum est une entreprise de services IT agile, fournisseur de services et de solutions digitales, et un groupe mondial qui aide les entreprises et les institutions à obtenir le maximum de flux digital. Dans un contexte de mouvement constant, où les besoins et les pratiques sont en permanence réinventés, le Groupe Inetum s'est engagé auprès de tous ces acteurs à innover, continuer à s'adapter et être en première ligne. Doté d'un profil multi-spécialités, Inetum offre à ses clients une combinaison unique de proximité, une organisation sectorielle et des solutions de qualité industrielle. Présent dans plus de 26 pays, le Groupe compte près de 27 000 collaborateurs, et en 2019, a généré plus de 2,3 milles millions d'euros (pro forma).